Ainsi donc, tu aimerais acheter du tofu dans les magasins asiatiques de Belleville ou du Treizième[1], porter des t-shirt de bon goût « Powered by Tofu » et avoir toi aussi le sentiment d'être cool.

Seulement pour cela, il te faudrait d'abord savoir que faire de ce bloc blanc un peu mou et aux propriétés physiques improbables.[2]

C'est simple, cette recette est pour toi.

Mais tout d'abord, il nous faut clarifier quelques éléments pour ceux et celles d'entre nous qui découvriraient cet aliment.
Le tofu, qu'est-ce ?

Issu d'une tradition culinaire millénaire chinoise…
Le tofu c'est, peu ou prou, du soja coagulé. Du fromage de lait de soja en somme.
Sans déconner.
Dit comme ça, ça a l'air dégueu.[3]
En même temps, du lait de bovidé coagulé par une enzyme issue de l'estomac de bovin enfant et laissé à pourrir de façon contrôlée dans une cave[4] ça ne ressemble pas vraiment à un truc qui ferait la fierté nationale de tout un pays, et pourtant. (Cela étant, d'autres pays ne sont pas très attirés par l'idée non plus, ce qui explique certaines difficultés à l'export).

Le tofu n'est pas : la solution magique pour remplacer tous les animaux que tu mangeais et que tu ne manges plus maintenant que tu veux être végétarien/ne.

Cela étant dit, le tofu ça n'a (presque) pas de goût en soit, c'est flasque et blanc et c'est vendu dans de l'eau, mais c'est bon marché, source de bonnes choses pour ton corps[5] et capable de s'accommoder de nombreuses façons différentes car capable d'absorber les goûts, surtout lorsque mis en marinade. Bref, un ingrédient protéiforme diraient certains.

Il en existe différentes sortes. Le tofu ferme se tient bien devant son oncle et sa tante en visite et peut être manipulé relativement facilement. Il en existe de différentes fermetés, mais là c'est à vous de tester chez votre dealer local.
Le tofu dit soyeux, celui qu'on trouve dans la soupe miso dans tous les restaurants japonais et « japonais ». Celui-la, à la moindre incartade, il se divise. Autant dire qu'il faut être prêt à gérer de multiples groupuscules et que les réunions en AG sont difficiles.
Par contre, le tofu soyeux permet plus facilement de faire des crèmes, des mousses, bref, ce genre de choses.
Il existe enfin du tofu (presque) sec, celui que vous trouverez en boîte sous vide. Il est beaucoup plus dur et ressemble plus à de la feta par exemple.

Le tofu est la plupart du temps vendu marinant dans de l'eau, ce qui fait du tofu un aliment très humide. C'est pourquoi souvent, l'utilisation du tofu implique une phase de pressage pour en retirer l'eau qui nuirait à la réalisation d'un plat.
Mais ça tombe bien (la vie est parfois bien faite) notre recette aujourd'hui ne demande pas de presser le tofu.

Aujourd'hui, on va utiliser du tofu ferme (mais pas trop) pour faire une recette super simple, du tofu brouillé.

Comme son nom l'indique, ce plat rappelle les œufs brouillés.
N'espérez pas un remplacement exact, un ersatz parfait du plat en question, vous seriez déçu/e. Par contre, le tofu brouillé vous donnera un plat simple, bon et remplaçant dans son idée et son but les œufs brouillés. Et ça c'est déjà pas mal.

Le chef recommande ce plat comme petit-déjeuner bien nourrissant.

Tofu brouillé

Il vous faudra :

  • du tofu ferme, environ 400g pour deux personnes ou une qui a très faim
  • une à deux échalotes, ou plusieurs, selon votre amour de l'échalote
  • du curcuma, la poudre jaune à la base du curry
  • de la sauce de soja, parce la sauce de soja, c'est la vie
  • de l'huile, parce qu'on sera bien obligé d'utiliser une matière grasse pour éviter que tout ça n'accroche
  • de la sauce/purée de tomates, faite maison si vous êtes un/e vrai/e, ou en brique toute faite[6] mais bien pratique si la sauce tomate from scratch c'est pas trop votre rayon[7]
  • d'autres choses que vous aimez bien, pour varier les plaisirs : câpres, tomates séchées, piments, etc.

Idée générale : du tofu émietté revenu avec l'échalote et les épices, que l'on servira sur du pain grillé par exemple.

Temps de préparation : oh, quoi, dix minutes ?

  1. Hachez l'échalote assez finement. Ne devenez pas non plus obsédé/e du petit bout qui sera toujours plus gros que les autres, mais bon, fin quoi.
  2. Faites chauffer l'huile dans une poêle, Moins elle accroche, mieux c'est, donc si le fond est en téflon c'est plus facile que si le fond est en fonte. Si vous stressez à propos de la quantité d'huile à utiliser, mettez-en quelques cuillerées à soupe, en gros 3-4. Il en faut surtout assez pour que toute l'échalote puisse chauffer tranquillou dedans. Ce qui nous mène à…
  3. Mettez l'échalote hachée dans l'huile chaude. Laissez revenir quelques secondes et quand ça commence à devenir transparent, ajoutez deux à trois cuillères à café de curcuma et de la sauce soja. N'oubliez pas de mélanger l'ensemble pour que l'échalote soit bien recouverte des deux.
  4. Pendant que l'échalote continue sa cuisson, prenez les blocs de tofu en gros morceaux (à peu près de la taille d'une poignée) et pressez les un à un dans votre main pour en extraire une partie de l'eau et commencer à les émietter (ne vous obsédez pas sur émiettement, on s'en occupe à l'étape suivante en détail).
  5. Ajoutez votre tofu (un peu) émietté à l'échalote qui devrait avoir une bonne tête toute jaune maintenant, et avec une palette, terminez de briser celui-ci en le remuant, bougeant, triturant. Bref, vous voyez l'idée.
  6. Laissez cuire une minute ou deux, puis ajoutez la sauce tomate. Quelques cuillères à soupe feront l'affaire.
  7. Laissez cuire encore quelques minutes, que l'eau contenue dans le tofu continue de s'évaporer et que votre plat ne soit pas trop humide (sinon ça va être moins sympa sur du pain croustillant).
  8. Vous pouvez en profiter pour ajouter à peu prêt tout et n'importe quoi à ce stade, des câpres ou des morceaux de tomate séchées comme on le disait par exemple, ou d'autres choses selon votre envie, des champignons, des brocolis, etc. Certains éléments devront être mis plus tôt pour avoir le temps de cuire suffisamment.
  9. Enfin, servir sur du pain grillé avec ou sans assaisonnement selon votre envie.

Bonus : Si vous aimez l'avocat, vous pouvez remplacer le beurre ou la margarine que vous mettez sur vos tartines par de l'avocat écrasé en purée avec un peu de citron et de sel.

Voilà, j'espère que cette première recette vous aura donné envie d'essayer de vous frotter au tofu.[8] On peut aussi utiliser le tofu brouillé comme base, et le mélanger à d'autres plats.
Tofu brouillé + curry thaï de pommes de terre et patate douce = yes.

Évidemment, n'hésitez à prendre la recette, la partager et la modifier selon vos besoins, on est sur un blog de Culture/Logiciel Libre quand même.

Plus d'idées sur the Post Punk Kitchen et ici, d'où j'ai tiré à peu de choses près cette recette..

Enfin, ceci n'est évidemment qu'un tout petit exemple de ce qu'on peut faire avec cet ingrédient étrange mais intéressant. J'essayerai de vous donner d'autres recettes mais n'étant pas spécialiste moi-même, il me faudra aussi en apprendre d'autre.

Notes

[1] Encore du parisianisme, raah salaud.

[2] Mais pas autant que celles des fluides non newtoniens, mais nous y reviendrons.

[3] Mais y'a pire, laissez-moi vous parler du nato…

[4] C'est du fromage pour ceux qui n'ont pas reconnu.

[5] À condition de le consommer en quantité raisonnable, c'est comme tout.

[6] Vendue sous le nom Purée de tomates (à base de tomate fraîches) en brique de 500g chez Franprix par exemple.

[7] On apprendra à la faire lors d'une prochaine aventure culinaire si ça vous dit.

[8] N'essayez pas au sens littéral, c'est un peu étrange comme sensation.